«

Imprimer ceci Article

Apprendre des riches ou apprendre des pauvres ?

Vous avez encore droit à vos 4 étapes vers l'indépendance financière

Une question me déchire depuis un certain temps. Faut-il que les riches apprennent la façon de vivre des pauvres ou alors le contraire, faut-il que les pauvres apprennent des riches. Que pensez-vous qui va arriver si tout le monde est replongé en situation de pauvreté ? Est-il normal de considérer que le chômage et le CPAS sont les maximaux qu'on peut gagner dans la société ?
J'ai étudié les 2 pendant un temps assez long et rien qu'avec mon expérience je peux confirmer qu'il faut absolument que les pauvres entendent parler des riches. La richesse ne doit pas être une honte. Une fois qu'on maîtrise une manière de gagner de l'argent tout seul, ce à quoi j'ai aspiré y arriver un jour mais je me casse encore et encore la gueule tout en me relevant à chaque fois et en espérant que la prochaine fois il y aura une réussite, on se sent libre et heureux.
Je n'y arrive pas encore moi-même mais j'ai beaucoup écouté de personnes qui ont franchi ce cap et qui travaillent en étant leurs propre patron. C'est un sentiment qui doit être extraordinaire pour ma part et j'ignore pourquoi tant de gens considèrent ces personnes comme des nouilles, égoïstes et ne voulant que voler les pauvres gens qui eux sont nécessairement toujours honnêtes et sans bavures.
S'il y a un conseil que je peux donner aux gens c'est de s'inspirer des gens qui réussissent et pas des gens qui se cassent la gueule. Parce qu'à force de se casser la gueule par essaie-erreur, nous tombons toujours sur une idée qui marche, peu importe si c'est votre douzième ou trentième tentative.
J'aspire à un monde de richesse et d'abondance. Mais peut-on se dire que 100 % de la population est capable d'avoir tous les outils pour y arriver ? C'est là où il faut se poser des questions. Moi, j'aimerai beaucoup un monde 100 % riche. Mais où alors est le problème ? Ici, nous n'avons pas de gros soucis. 15 % des personnes en situation de pauvreté. J'aimerai faire diminuer ce chiffre mais serait-il bon de le faire disparaître complètement et ne pas laisser aux autres d'exemple de ce qui leur arriverai si ils ne suivent aucune règle sociétale ? C'est ici qu'il faut réfléchir et même aller plus loin, d'agir.
Les personnes en situation de pauvreté sont en grande souffrance qui pour moi se transmet de génération en génération. Comment briser ce cercle vicieux ? Je n'ai qu'une seule réponse : s'occuper des enfants des pauvres. De là à savoir qu'il ne faut jamais tenter le diable et essayer d'éduquer les parents à travers les enfants mais faire plutôt le contraire, éduquer les enfants à faire en sorte qu'ils aient les outils nécessaires pour s'en sortir. Les parents ont tellement de difficultés depuis tellement longtemps qu'ils ne font plus la différence entre un problème et une opportunité. Et c'est de ça qu'il faut savoir parler avec leurs propres progéniture.

Lien Permanent pour cet article : http://www.anatoleliovine.be/apprendre-des-riches-ou-apprendre-des-pauvres.html

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.