«

»

Imprimer ceci Article

Individualisation des droits sociaux

Vous avez encore droit à vos 4 étapes vers l'indépendance financière

Dans cet article j’explique pourquoi je suis pour l’individualisation des droits sociaux.

Vous faites de la fraude sociale. Vous louez une boîte aux lettres, vous louez un appartement qui reste vide dans le but de toucher plus d’argent. Vous savez que vous êtes dans l’illégalité mais faisant vos comptes vous savez aussi qu’il n’est pas possible de vous en sortir autrement.

Le statut cohabitant est en fait une régression de droit puisque dans les années 80 tout le monde était considéré comme isolé. C’était donc techniquement et financièrement possible et j’ai l’impression que malgré la crise cela reste possible au jour d’aujourd’hui. Il s’agit d’une volonté politique.

Je vois au moins deux gros avantages de supprimer le statut cohabitant :

La cohésion sociale

J’entends dire dans mon entourage que dans ma commune de Marche-en-Famenne il est très difficile de trouver un appartement pour une personne seule. Tous les appartements de ce type sont pris. Ce n’est pas étonnant. Tout le monde vit dans son petit chez soi et toute cohabitation, du moins de ceux qui dépendent des allocations sociales, est impossible. Les gens n’arrivent tout simplement pas joindre les 2 bouts.

Cela surprend de la part d’un gouvernement qui ne cesse de rappeler tous les bienfaits de vivre en groupe, en famille. On retrouve à peu près le même mécanisme que j’ai expliqué dans mon article «Droit au logement et injonction paradoxale». Ici, le gouvernement à un objectif mais il ne donne pas les moyens de le réaliser.

L’individualisation des droits sociaux permettra aux gens de vivre en cohabitation. Je ne vous raconte pas tous les points positifs que cela engendrerai. On sortira enfin d’une société individualiste, de chacun pour soi et on actionnera les leviers de la solidarité.

La fin de la fraude sociale

L’individualisation des droits sociaux réduirai drastiquement la fraude sociale contre laquelle le gouvernement ne cesse de se battre en en faisant même une priorité.

Les lois ça se change et je crois sincèrement que le statut cohabitant fait plus de mal que de bien. Je ne crois pas une seule seconde que les gens se mettent dans l’illégalité par plaisir. Je ne crois pas non plus que les ceux qui sont en défaut fraudent sans aucun sentiment d’insécurité.

La peur de se faire prendre doit constamment envahir leurs pensées. Mais il faut bien mentir si on veut survivre. Du temps où Philippe Courard était secrétaire d’état à la lutte contre la pauvreté, il disait que la vraie fraude ne concernait que 2 % de la population. Alors, pour 2 % faut-il que tout le monde en souffre ?

Tendre vers l’émancipation passe par l’individualisation des droits sociaux.

 Vous vous intéressez à la population en situation de pauvreté ? Faisons plus connaissance.

Découvrez mon expérience en cliquant sur l'image ci-dessous :

10 préjugés sur les pauvres en accès immédiat

Lien Permanent pour cet article : http://www.anatoleliovine.be/individualisation-des-droits-sociaux.html

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.