Imprimer ceci Page

L’atelier théâtre en prison

A l’arrivé on me fout dans ma cellule
Je suis tranquille, je ne sors plus, je suis dans ma bulle
Le plus étonnant c’est que je ne me sens pas en prison
Enfermé entre 4 murs c’est mon moment d’évasion

Un moment de liberté où mon esprit est libre, où il voyage
Plongé dans des livres je suis ailleurs page après page
C’est quand je suis avec d’autres détenus que je me sens incarcéré
C’est pour ça que je ne tente pas de m’intégrer

Il y a 3-4 personnes à qui je peux parler, les autres ne sont pas des amis
Dans la prison il y a des clans, des tensions, des ennemis
Alors dans cette société je me sens plutôt comme une fourmi
Qui rêve de plus en plus d’avoir l’autonomie

Peu après est arrivé l’atelier théâtre
Et mon envie d’aller vers d’autres a commencé à croitre
Au début je ne voulais pas du tout y participer
Mais un jour je me suis dit j’y vais, tellement j’étais inoccupé

Mon esprit d’équipe a pris du poil de la bête
Quelques-uns m’ont surpris parce qu’ils étaient analphabètes
A certains moments il n’y avait plus de détenus mais des comédiens
Même si nous étions toujours entourés par des gardiens

Avec le temps il a commencé à me plaire ce défouloir d’émotions
Je me suis même rendu compte que j’avais naturellement quelques notions
Tout le monde se battait pour avoir son propre solo
Et on se comportait tous bien pour ne pas se retrouver au cachot

Ce n’était pas facile d’avoir tout le monde au même moment
Entre l’infirmière, l’avocat, le greffier, le tribunal on se demandait comment
Nous allons être prêts pour jouer le spectacle
Je ne vous raconte pas tout, mais il y a eu d’autres obstacles

On travaillait tous l’articulation, la voix, la mémoire
On répétait notre texte le temps de traverser les couloirs
Puis il y a eu des départs et d’autres sont venus reprendre des rôles
On a connu la peur, la tristesse mais aussi des moments drôles

Le groupe s’est même rebellé et on a eu une revendication
On voulait être habillé en civil une fois en tournée dans d’autres prisons
Certains établissement ont accepté et d’autres pas
Et nous avons rempli notre part de contrat

La tournée a commencé et on a découvert le trac
C’était presqu’aussi impressionnant qu’un coup de matraque
Je me suis dit que si on sait jouer dans des centres fermés
On sait jouer devant n’importe quel public et nous affirmer

Ça m’a énormément aidé par après, le fait de s’exprimer en public
Beaucoup de barrières sont tombées et j’ai eu comme un déclic
J’ai fait ma peine, je suis sorti et maintenant je cherche du boulot
Le théâtre m’a apporté de la confiance et du culot

Lien Permanent pour cet article : http://www.anatoleliovine.be/latelier-theatre-en-prison

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.