Imprimer ceci Page

Le discours du patron

Mesdames et messieurs, fabriquer des produits avec un cycle de vie limité
C’est éradiquer le chômage qui depuis la récente correction du marché
Ne cesse de me préoccuper en tant que chef d’entreprise attaché
Aux valeurs du capitalisme prônant une croissance décomplexée

J’ai remarqué que les gens d’aujourd’hui ont des besoins bien spécifiques
Quoi de plus logique que cette volonté de faire les boutiques
S’ils achètent c’est parce qu’ils le veulent, c’est parce que tout au fond d’eux
A la maison ils se sentent seuls et que ne rien faire leur semble ennuyeux

Ce n’est pas de ma faute si les gens veulent la toute dernière innovation
Je suis un dirigeant qui a des employés à payer et des obligations
Ce n’est pas de ma faute si aujourd’hui la tablette achetée hier est obsolète
Ce n’est pas moi qui fais courir les gens dans les rayons comme des athlètes

Je me suis sacrifié pour vous, pour que votre vie ne soit pas une tragédie
L’obsolescence programmée est le meilleur système pour faire marcher l’économie
Vous devez rester des consommateurs responsables et acheter mes produits
Pour que mon entreprise ait des commandes et qu’elle se foute des préavis

D’ailleurs je suis quelqu’un de modeste, en fait je suis exactement comme vous
Je ne suis pas du genre à retourner ma veste et c’est pour vous que je réduis les coûts
Je sacrifie mes bénéfices pour que vous ayez accès aux produits qui autre fois
Ne servaient qu’à satisfaire les caprices des petits bourgeois

Vous me devez l’abondance dans laquelle vous vivez au jour le jour
C’est une évidence par rapport à vos ancêtres vous vivez dans le velours
Et ce grâce aux gens comme moi, des chefs d’entreprise
Qui créent votre emploi même par temps de crise

Comme vous je ressens l’effet de la dépression, moi aussi je dois me serrer la ceinture
Mais contrairement à d’autres je trouve des solutions même dans ce genre de conjoncture
Pensez aux valeurs que vous voulez laisser aux prochaines générations, à l’écologie
Leur quotidien sera rempli de privation s’ils optent pour une autre idéologie

Si nos enfants cessent d’obéir aux logiques du marché libéral
Ils vont s’appauvrir et l’économie du pays ira mal
Ils savent eux-mêmes de quoi ils ont besoin et aucun intérêt général
Ne remplacera la propriété privée et le progrès social

Si nos enfants du jour au lendemain cessent de rassurer les créanciers
Ils vont devoir passer à la caisse parce que nous avons été trop dépensiers
La finance est une science au même titre que les maths ou la physique
Fermez les yeux et faites confiance à ceux qui savent faire de la politique

Lien Permanent pour cet article : http://www.anatoleliovine.be/le-discours-du-patron

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.