Imprimer ceci Page

L’investisseur

Je gagnais gros et j’investissais tout dans les banques
Durant de nombreuses années je n’ai ressenti aucun manque
J’étais content d’avoir mes dividendes et voir mes actions grossir
De tout mon cœur je croyais que j’étais entrain de réussir

Je ne me posais pas la question de savoir où allait mon argent
Tant que ça me rapportait, investir toujours plus était excitant
J’étais largement à l’abri du besoin
Je savais m’y faire avec l’argent et j’en prenais soin

C’était ce que je pensais jusqu’à la crise
Un bon matin j’ai eu la surprise
De découvrir que j’avais perdu mes plus-values
L’époque où je vivais en faisant travailler mon argent était révolue

Depuis ce temps là j’ai perdu toute confiance en la bourse
J’ai décidé de ne plus vivre dans la course
Le secteur financier ne veut plus rien dire pour moi
Et je suis content de voir mon premier salaire à la fin du mois

Je n’ai pas été pauvre longtemps, j’étais juste sans le sous
Très vite je me suis remis debout
J’ai eu rapidement une jolie somme à réinvestir
Sauf que je n’avais plus aucune idée de comment la répartir

Je me suis rendu compte que courir après le profit ce n’est pas une solution
A long terme cela me mène à la même situation
J’ai compris que tout le secteur marchand se trompe de route
Ce n’est pas pour rien que beaucoup ont fait banqueroute

Pour moi il faut oublier la mondialisation
Et se concentrer sur d’autres options
Développer l’économie locale, les services aux personnes, l’emploi
Voilà qui relèverait de l’exploit

J’ai décidé d’investir tout ce que j’ai dans une coopérative
Je ne gagne pas grand chose mais tout se décide d’une manière collective
On a acheté un bâtiment et on a fait des appartements avec des loyers accessibles
Tout une partie sert à une association, pour nous les deux sont compatibles

On se rend compte d’une grande mixité sociale au fil du temps
Cela permet une rencontre de publics au départ différents
J’en suis fier, et je ne veux plus jamais ne faire que du profit
Le non-marchand est devenu mon nouveau défi

On développe bien d’autres projets dans la structure
On répond à beaucoup de besoins dans ce genre de conjoncture
J’ai reconstruit mon réseau social, mes amis financiers se moquent de moi
Mais à aucun moment je ne regrette d’avoir changé de voie

Pour beaucoup de gens il n’y a rien à voir entre une asbl et une entreprisse personnelle
Alors que la coopérative est un système très opérationnel
C’est une façon collective de se réapproprier l’argent
Et à mon avis cela devient urgent

Je me rends bien compte qu’il n’y a pas beaucoup d’investisseurs dans mon cas
Mon parcours est un rêve par ce temps délicat
Où toujours plus de gens veulent une finance alternative
Dans une société plus solidaire et non compétitive

Je souhaite la fin du toujours plus pour quelques-uns
Je souhaite qu’il y ait toujours plus de bonheur commun
Je souhaite qu’il y ait toujours plus de monde
Pour créer une innovation sociale profonde

Lien Permanent pour cet article : http://www.anatoleliovine.be/linvestisseur

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.