«

»

Imprimer ceci Article

On vit au dessus de nos moyens !

Vous avez encore droit à vos 4 étapes vers l'indépendance financière

Dans cet article vous allez découvrir la vérité qui se cache en-dessous de la phrase "On vit au-dessus de nos moyens".

Combien de fois vous avez entendu cette phrase ? Croyez-vous que c’est vrai ? Qu’on dépense trop et qu’on est obligé de se serrer la ceinture. Que la dette publique est de plus en plus grosse et que de ce fait l’austérité que nous vivons aujourd’hui est tout à fait justifiée.

Je me suis un peu intéressé à l’économie ce dernier temps et j’ai découvert des choses qui m’ont grandement fait réfléchir.

2 écoles d’économie

J’ai distingué 2 écoles différentes. D’un côté il y a des partisans de ce qu’on appelle la loi naturelle. Ils affirment que le marché est parfaitement efficient et que l’économie est une science au même titre que les mathématiques et la physique. Pour eux il faut intervenir le moins possible et dès qu’on se mêle de quelque chose on ne fait que dérégler l’équilibre.

Pour d’autres l’économie est loin d’être une science exacte. Elle s’apparente plutôt aux sciences humaines telle que la sociologie ou la psychologie. Le marché est régit par des règles inventées par l’homme et pour l’homme. Une régulation constante est nécessaire.

Dans le temps faire travailler les enfants était admis, c’est parce que l’homme a dit non à ce genre de pratique que c’est devenu interdit, qu’il y a eu un cadre juridique qui a été inventé.

Pour moi il n’y a pas de doute, je me sens plus proche de la deuxième école. Tout cela après quelques recherches.

Je me suis juste posé une simple question : à qui profite le fait de faire serrer la ceinture de la population ? La réponse est simple mais il m’a fallut du temps pour comprendre. Cela profite aux créanciers. A ceux qui nous prête de l’argent.

Il faut juste savoir une tout petite chose. Depuis le traité de Maastricht l’état est obligé d’emprunter au marché (aux banques privées et aux assurances). Il ne peut plus passer par la BCE ou par la banque nationale. Donc les marchés empruntent à 1 % à la BCE et s’engraisse au passage.

Le système de la dette publique est fait pour ne jamais s’arrêter. Et ce qu’il y a de plus étonnant c’est ce graphique que j’ai vu dans une conférence d'Olivier Bonfond, qui montre que la dette est tout à fait stable depuis des années. Dire qu’on vit au dessus de nos moyens est complètement faux.

Mais ce n’est pas tout. La dette publique représente 45 milliards de dépenses. Personne, vraiment personne ne dit jamais que c’est là qu’il faut faire des économies ! Ne serait-ce pas une manière de faire payer la crise à ceux qui l’ont provoqué ?

Au lieu de cela on préfère réduire les allocations de chômage qui ne représentent que 3 % du budget de l’état. Le pire ce que cette économie ne rapporte absolument rien, zéro !

 Vous vous intéressez à la population en situation de pauvreté ? Faisons plus connaissance.

Découvrez mon expérience en cliquant sur l'image ci-dessous :

10 préjugés sur les pauvres en accès immédiat

Lien Permanent pour cet article : http://www.anatoleliovine.be/on-vit-au-dessus-de-nos-moyens.html

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.